Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Hors du Temps

Hors du temps : Perspective Terrasse Rooftop

Hors du temps : Perspective Terrasse durant la nuit

Hors du temps : Perspective hall

Hors du temps : Perspective Intérieur d’appartement

Hors du temps : Perspective duplex

Hors du temps : Perspective depuis le jardin

Hors du temps : Perspective depuis le jardin

Hors du Temps

Adossé à la Maison Saint-Charles, l’ensemble résidentiel Hors du Temps propose un ensemble de prestations d’exception : appartements aux surfaces généreuses ; duplex en rez-de-chaussée et en attique dotés de surfaces vitrées de double hauteur ; bow-windows et terrasses... Tristan Auer et Mathilde Jonquière, deux grands noms du design et de l’artisanat d’art, ont été sollicités pour magnifier les espaces communs et traduire l’esprit du lieu avec leur sensibilité artistique.

Parfaitement intégrés à la nature environnante, les bâtiments privilégient l’épure et la transparence grâce à l’utilisation de pierre claire, de métal et de verre. L’architecte du projet, Marie-Odile Foucras, a conçu la résidence en portant une attention toute particulière à la conception des bâtiments tant pour la qualité des matériaux utilisés que leur performance intrinsèque. Respectueux du Plan Climat ville de Paris, le programme intègre ainsi les normes de qualité et de confort les plus exigeantes, telles que la certification NF HABITAT HQE, et l’objectif de la Réglementation Thermique RT 2012 – 20 % garantissant des consommations d’énergie maîtrisées et un plus grand confort de vie, dans le respect des enjeux du développement durable.

Bâtir un projet aussi ambitieux en plein Paris, dans un jardin protégé dont la plupart des arbres sont conservés n’est pas sans défi pour VINCI Immobilier. Il a été décidé que la construction du bâtiment jardin, inséré au milieu des végétaux existants, serait réduite à une empreinte minimale, en nombres comme en durée d’interventions. Pour ce faire, le bâtiment sera construit de façon innovante, en « filière sèche », par l’assemblage d’une structure porteuse métallique, complétée de murs de contreventement en bois. Ce mode de construction évite la mise en œuvre d’éléments ou de plateformes nécessaires au coulage de béton traditionnel, impensable à quelques mètres des arbres. Tous les éléments constructifs seront préfabriqués et assemblés sur place par des moyens techniques légers, permettant au chantier d’être réalisé dans un délai plus court et donc moins impactant sur le jardin.

Regards d'architectes & d'artistes

Marie-Odile Foucras

Marie-Odile Foucras a acquis un vrai savoir-faire dans le domaine du logement (social ou privé), des résidences sociales ou de tourisme à travers de nombreuses opérations livrées durant ces dernières années (570 logements livrés sur les trois dernières années, 130 logements de tourisme, une résidence jeunes-travailleurs en cour de projet). Un certain nombre de ces opérations ont été réalisées avec des aménagements urbains et paysagés. Les projets en cours de réalisation ou d’études actuellement sont tous conduits dans le cadre d’une démarche Haute Qualité Environnementale.

« Lorsqu’on découvre pour la première fois la Maison Saint Charles, la géographie singulière de ses lieux nous mène Hors du Temps. On a le sentiment que c’est une histoire de traces et de jardins, mais ce n’est pas vrai, c’est une histoire de lumière et de respiration. Ma préoccupation principale en tant qu’architecte était de préserver les traces de ce passé empreint de calme et de sérénité. Il s’agissait de penser un nouveau projet qui viendrait se glisser sur la pointe des pieds dans l’espace du parc arboré afin de préserver la poésie de cet ancien jardin habité. Au cœur de ce parc, pas de façades « surcomposées », juste des lignes très épurées pour un volume posé au milieu d’un écrin d’arbres patrimoniaux, des terrasses soigneusement plantées pour refermer l’espace de la canopée, des espaces extérieurs qui, au gré des envies, se transforment en espaces intérieurs qui s’ouvrent largement sur l’extérieur. En réalité, j’ai rêvé ce nouveau lieu de vie comme une parenthèse apaisée dans la ville qui, inlassablement, nous entraine Hors du Temps... »

Marie-Odile Foucras, architecte

Tristan Auer

Diplômé de l’ESAG Penninghen, Tristan Auer fait ses débuts auprès de Christian Liaigre puis de Philippe Starck avant de créer son agence en 2002. Le trait graphique de ses réalisations signe une architecture intérieure éclectique, proche de la démarche des ensembliers des années 20. Remarqué pour la conversation subtile qu’il fait naître entre les styles baroque et contemporain, Tristan Auer aime à dire que le design et la décoration doivent adoucir la vie. De l’art contemporain à la création de meubles, son parti pris propose un ailleurs où les volumes s’assouplissent et où la couleur recompose l’espace et sert de fil conducteur. Ses réalisations réinventent le luxe absolu d’un palace, comme la réhabilitation de l’hôtel de Crillon à Paris. Il rejoint le projet Hors du Temps afin de magnifier les espaces communs, notamment le grand hall d’entrée de la résidence.

« Dans cet endroit magnifique, hors du temps, marqué par le silence, l’intime et le spirituel, nous avons fait le choix de la verticalité et de l’élévation. Une fois la porte de la résidence franchie, la simplicité des matériaux de l’entrée – bois massif, mosaïque, verre – produit une forme de sérénité et de calme. De grands panneaux verticaux créent un moucheté de lumière rappelant l’ambiance feutrée des sous-bois. »

Tristan Auer, architecte d’intérieur

Mathilde Jonquière

Diplômée de l’école Camondo, Mathilde Jonquière crée son premier atelier en 2000 à Paris. Détournant les codes classiques de la discipline, elle exprime de manière singulière le rapport de valeur entre le mat et le brillant, le fade et le coloré, le vide et le plein. Ses œuvres intimistes ou monumentales s’inspirent de la peinture contemporaine et de la photographie. Ses réalisations convoquent les émaux de Venise, la pâte de verre et les tesselles d’or. Ses connaissances techniques se mettent au service d’une sensibilité artistique pour proposer une réalisation unique, sur-mesure, à l’image d’un ouvrage de haute-couture. Ses références traversent les frontières pour mettre en majesté le savoir-faire des artisans telle que la Grande Epicerie du Bon Marché à Paris ou l’art de la méditation associé à l’hôtellerie de luxe, le Corinthia Hôtel à Londres. La mosaïste contribue au projet Hors du Temps dans le cadre de la charte « Un immeuble, une œuvre », signée en 2015 par VINCI Immobilier avec le Ministère de la Culture.

« Mes fresques seront intégrées dans la coursive ralliant le cloître au jardin d'habitation, entourés de grands panneaux de bois sélectionné avec l'agence Tristan Auer. J’ai travaillé autour du thème de l’empreinte : dermatoglyphes symbolisant la trace humaine des Soeurs Dominicaines vouées par leur congrégation à l'ouvrage, mais aussi cercles annuels des aubiers et du cœur, symbolisant les arbres qui constituent ce lieu. Cette réflexion autour du lien entre humanité et nature s’est imposée lors des entretiens menés avec les Sœurs : des échanges passionnants, plein d'humanité, qui donnent du sens à mon travail de recherche et de création. »

Mathilde Jonquière, mosaïste

Christian Fournet

Après avoir obtenu le diplôme d’architecte paysagiste de l’Ecole Supérieure d’Architecture des Jardins en 1976, Christian Fournet crée sa propre entreprise en 1977. Les nombreux jardins qu’il a conçus et réalisés, la plupart en région parisienne, témoignent tous d’un sens aigu du détail allié à une élégance naturelle. Privilégiant la sobriété à l’exubérance, ce paysagiste de renom s’attache à développer des formes d’un original classicisme, devenu sa signature depuis plus de trente ans. Christian Fournet travaille en étroite collaboration avec ses confrères architectes afin de mettre la réflexion paysagère au cœur de la conception architecturale. Parmi ses références prestigieuses : les sièges sociaux de Louis Vuitton, de Céline, ou encore des Trois Quartiers.

« Le jardin Hors du Temps offre un patrimoine végétal exceptionnel par la beauté et la variété des essences plantées et conservées. Clos et arboré, il offre un écrin naturel aux immeubles résidentiels. Il réinvente l’art du jardin sans dénaturer l’esprit du lieu. Conçu comme une clairière, ce jardin habité accompagne le cheminement des résidents vers le bâtiment Jardin. La promenade est saluée par les grands arbres dont la voûte du feuillage rappelle une ambiance de sous-bois. »

Christian Fournet, paysagiste

top